vulnérabilité maximale

ma conscience parcourt nos traces , elle me restitue image par image, brique par brique, brisant les lois du réel,  je suis sensible, je reste alerte,  je saisis tout, je capte tout le résiduel  de ce passé, je m'approprie cette infime partie de mon existence,

je sais  que  le poids du temps le déplace peu a peu vers l'oubli, au fur et a mesure que je vogue au dessus de cet espace,  la ou fusionne nos mémoires communes , celles du vivant de nos âmes, je suspend tout pour un moment de pause, j'observe, j'en vibre et je me laisse encore et encore surprendre, parceque  certains traits de nos empreintes s'y érigent sans plier ,

ils y demeurent inaltérables ,  aucune force n'a eu raison des contours moulés par nos mains lors de  nos corps a corps, aucun arôme n'a masqué les senteurs de nos émotions lorsque nous subissions nos frissons les plus aiguës , aucune pression extérieure n'a pu rompre le pont qui nous relie a cet espace intime et exclusif de nos étreintes , aucun bruit n'a pu taire les longs soupirs de nos désirs ,

désormais les saisons passent, les jours passent, chaque seconde le balaye d'un nouvel air, la nature tente d'y retrouver son cours, désormais je ne lutte plus, ni pour t'atteindre ni pour ni pour t'´en sortir, je laisse les choses dans un libre parcours,

oscillant entre les  limites infinies de mon esprit,  je ne te distingue plus trop de  moi quand j'y suis , je suis toi, tu es moi, je te pénètre, tu me rejoins, puis lentement l'espace s'éloigne et  je te perds de vue,  je feins de le fuir, mon imaginaire ruse et me trahit, tantôt il le réduit a une interlude, il l'empoisonne d'indécentes pensées,  afin de  me donner une raison de céder, tantôt il l'embaume de milles senteurs, le décore de multiples couleurs afin de me satisfaire de ce même souvenir mille fois revisite, puis je me résolue a lâcher prise,

mais sans cesse ça me revient comme une fatalité, je suis séduit par son emprise, sa gravité m'attire a son centre, j'en perds le sens du contre, j'y perds la maîtrise des sens , dans une ultime tentative de survie je choisis d'être conquis et là je m'adonne aux seuls réflexes, j'abandonne mon corps aux rebonds de l'esprit, il vivote désinvolte dans mes  mémoires agréables,  la réalité n'y est suspendue qu' à mon souvenir, _aparfois vrai parfois encenseur, obsédant mes gestes, parfois j'y reviens même pour en souffrir, j'y reste un moment pour m'y enfouir,

car au fond il y a du bon, il y a du beau,  j'y retrouve nos sursauts, j'y ressens nos flammes , celles que nous n'aurons jamais éteintes, je retrouve la justesse de nos pas, j'en prend soin, car malgré la violence du destin,  j'y ai laisse un souhait, un sentiment, un air de musique, une ivresse d'un week end, j'y ai déposé des rires et des pleurs,  puis quand la musique vient a sa fin, le silence me ramène au présent, avec cette sensation de ce bref passage, de cette parenthèse que nous avons inscrit dans nos vies,  pour avoir été témoins vivants de la passion, pour avoir vaincu toutes les raisons contraires, pour avoir libéré l' inavouable 

sans être coupables,  pour avoir subi l'oppressante loi de la bienséance  sans être indécents,  dans cet endroit de notre rencontre,  il y demeure un désir , un sentiment, un instant de libération, une intense vibration qui restera témoin de toi, de moi, sans que personne ne puisse nier, j'y ai laissé de ma gravité, j'y ai perdu de ma pesanteur , j'en suis sorti avec douleur, en regagnant ma liberté 

, j'y rentre, j'en sors, un court instant c'est comme une éternité, le temps de te revoir encore sans blessures et sans armure, puis de t'y déposer un doux sourire, avant de me fondre dans le souvenir ..ensuite d'en revenir sans blessures et sens armures, puis d'ouvrir mon cœur au bonheur d'être libre ..d'accepter le présent et  a la joie d'y avoir été, ainsi que la peine de t'y avoir laissé ..

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 04/03/2016